Les membres du conseil

Les membres du conseil 2021

Présidente

S.A.R. la Princesse de Hanovre

Présidente

© Karl Lagerfeld

Membres de l'académie française

Mme Dominique BONA

Mme Hélène Carrère d'Encausse

Secrétaire Perpétuel de l'Académie Française

Secrétaire Perpétuel de l'Académie Française

Hélène CARRERE D'ENCAUSSE est une historienne spécialiste de la Russie. Membre de la Commission des sages pour la réforme du Code de la nationalité en 1986 et 1987,  elle occupe en 1992 le poste de conseiller auprès de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement des anciens États communistes. Élue au Parlement européen en juin 1994, elle est vice-président de la commission des Affaires étrangères et de la Défense et de la commission des Archives diplomatiques françaises. Elue à l’Académie française en 1990, elle en devient le Secrétaire perpétuel en 1999.

M. Xavier DARCOS

© AFP

Agrégé de lettres classiques, docteur de troisième cycle en études latines, docteur d’État ès lettres et sciences humaines, M. Darcos effectue une grande partie de sa carrière d’enseignant comme professeur de khâgne à Périgueux, à Bordeaux, puis à Paris.

De 1996 à 1999 et de 2005 à 2007, il est professeur de littérature comparée à l’université Paris IV-Sorbonne.

Nommé inspecteur général de l’Éducation nationale en 1992, il a occupé les fonctions de Directeur de cabinet du ministre de l’Éducation nationale (F. Bayrou), de conseiller pour l’éducation et la culture du Premier ministre (A. Juppé) et de doyen de l’inspection générale de l’Éducation nationale.

Plusieurs fois ministre à partir de 2002, M. Darcos devient, en 2005, ambassadeur représentant permanent de la France auprès de l’O.C.D.E..

Nommé en 2010 « Ambassadeur, chargé de mission pour l’action culturelle extérieure de la France », il reçoit la mission de créer l’Institut français dont il est le premier Président exécutif de 2011 à 2015. Depuis, il est « Ambassadeur pour le rayonnement du français à l’étranger ». Il préside également la Fondation Sanofi-Espoir et l’association Défense de la langue française.

Membre depuis 2006 de l'Académie des sciences morales et politiques, dont il est le secrétaire perpétuel de 2010 à 2016, il est par ailleurs élu à l'Académie française en juin 2013.

Depuis le 1er janvier 2018, il est chancelier de l'Institut de France.

 

M. Dany Laferrière

représentant les Lettres haïtiennes d'expression française

 

La vie de Dany Laferrière se résume en un bouquet au parfum de cinq villes.

Né à Port-au-Prince, il a passé son enfance avec sa grand-mère à Petit-Goâve, puis s’est exilé à Montréal, où il a publié tous ses livres. Il a fait un long détour par Miami avant d’aller à Paris, où il siège à l’Académie française.

Depuis son premier roman, Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer, salué par une reconnaissance immédiate, jusqu’à son roman dessiné L’exil vaut le voyage, en passant par L’Énigme du retour (prix Médicis), Dany Laferrière a construit une œuvre patiente et puissante qui illumine les nuits des lecteurs du monde entier.

M. Marc Lambron

Ancien élève du Lycée du Parc et du Lycée Henri IV, lauréat du Concours général, Marc Lambron a étudié à l’Ecole Normale Supérieure, à l'Institut d’Etudes Politiques et à l'Ecole Nationale d’Administration avant d’être agrégé de Lettres. Il devient par la suite critique littéraire au Point dès 1986 et collabore à Madame Figaro et au New York Times. Il siège aujourd'hui au Conseil d'Etat et écrit. Lauréat du prix des Deux-Magots, du Prix Colette et du Prix Femina, Chevalier de la Légion d’Honneur et Commandeur des Arts et des Lettres, il a été élu à l’Académie française en 2014.

M. Amin Maalouf

représentant les Lettres libanaises d'expression française

Amin Maalouf est un écrivain franco-libanais. Après avoir suivi des études de sociologie et de sciences économiques, il devient journaliste de politique internationale au principal quotidien de Beyrouth. C'est en 1983 que paraît son premier roman suivi par plusieurs succès en librairie dont Léon l'Africain et Le Rocher de Tanios, pour lequel il reçoit le Prix Goncourt en 1993. Il est également l'auteur de nombreux essais et a été élu à l'Académie française en 2011.

M. Jean-Marie Rouart

Écrivain et journaliste, Jean-Marie ROUART a publié son premier roman en 1974. Parallèlement à son travail de romancier et d’essayiste, il mène une carrière de journaliste d’abord au Magazine littéraire, puis au Figaro et au Quotidien de Paris où il a dirigé les pages littéraires. Après avoir été directeur du Figaro littéraire de 1986 à 2003, il collabore à Paris-Match. Il a été élu à l’Académie française en 1997.

M. Jean-Christophe Rufin

Médecin, écrivain et diplomate. Dès 1976, il entame une carrière de médecin humanitaire. Pionnier du mouvement Médecins Sans Frontières, il a présidé Action Contre la Faim (A.C.F.) de 2002 à 2006. Après avoir occupé différents postes dans des ministères, il est ambassadeur de France au Sénégal et en Gambie de 2007 à 2010. Auteur de plusieurs essais traitant de géopolitique et d’humanitaire, il a également signé des romans historiques et d’aventures et a reçu le prix Goncourt en 2001 pour Rouge Brésil. Il a été élu à l’Académie française en 2008.

M. Maurizio SERRA

© DR

Maurizio Serra est un écrivain et diplomate italien.

Il a occupé plusieurs fonctions politiques comme celle d’Ambassadeur à Berlin et à Londres, de Ministre plénipotentiaire et de Directeur de l’Institut diplomatique du ministère des Affaires étrangères à Rome et d’Ambassadeur italien auprès de l’Unesco à Paris et de l’ONU à Genève.

Il est également professeur de relations internationales à l’université LUISS de Rome et à l’I.M.T. School for Advanced Studies de Lucques.

Depuis 2008, il est élu correspondant à l’Académie des sciences morales et politiques dans la section générale.

Actuellement, il est Chargé de mission pour le développement de la politique culturelle de l’Italie à l’étranger.

Maurizio Serra a poursuivi une intense activité d’essayiste, de biographe et de conférencier. Il obtient en 2000, avec François Fejtö, le prix des Ambassadeurs pour Le Passager du siècle, reçoit en 2008 le Prix du Rayonnement de la langue et de la littérature française pour Les Frères séparés : Drieu la Rochelle, Aragon, Malraux face à l’histoire, le prix Casanova et le Goncourt de la biographie pour Malaparte, vies et légendes en 2011, le prix de la Fondation Prince Pierre de Monaco pour l’ensemble de son œuvre en 2018. La même année, l’ouvrage biographique D’Annunzio le Magnifique sera récompensé par le prix Chateaubriand puis, en 2019, par le prix de l’Académie des littératures 1900-1950.

En janvier 2020, il est élu à l'Académie française.

M. Frédéric Vitoux

Docteur ès Lettres, Frédéric VITOUX écrit dans la revue de cinéma Positif en parallèle de ses études. Il publie son premier roman en 1973 et collabore dès l’année suivante au Quotidien de Paris. Il rejoint ensuite l'équipe du Nouvel Observateur comme critique littéraire, puis critique cinématographique et chroniqueur littéraire spécialisé dans le domaine étranger. Frédéric Vitoux a également travaillé dans l'édition comme conseiller littéraire chez Stock dans les années 1970 puis au comité de lecture de Calmann-Lévy jusqu'au début des années 1990. Il a été élu à l’Académie française en 2001.

Membres de l'Académie Goncourt

M. Pierre ASSOULINE

M. Tahar Ben Jelloun

Représentant les Lettres marocaines d'expression françaises

Ecrivain et poète marocain de langue française, Tahar Ben Jelloun a enseigné la philosophie avant de s'installer à Paris pour poursuivre des édudes en psychologie. Dès 1972, il écrit pour Le Monde et son roman L'enfant de sable, paru en 1985, le fait connaître du grand public. Il reçoit le Prix Goncourt en 1987 pour La nuit sacrée. Il est également l'auteur d'ouvrages pédagogiques dont le racisme expliqué à la fille. Il entre à l'Académie Goncourt en 2008.

M. Philippe Claudel

Agrégé de lettres modernes et docteur ès Lettres, Philippe Claudel est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages dont les principaux sont traduits dans près de quarante langues. Il a notamment reçu le Goncourt de la nouvelle, le Prix Renaudot, le Grand prix des lectrices de Elle, le prix européen Euregio et le Goncourt des Lycéens. Egalement scénariste et réalisateur, il a remporté un César, un Bafta, un Bayard d’Or et un Hugo d’Or. Il a rejoint le jury de l’Académie Goncourt en 2012 et a été élu à l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique en 2015.  

Mme Paule Constant

Docteur ès Lettres et Sciences Humaines et professeur d’université, Paule Constant a passé une grande partie de sa vie en Afrique, en Asie et en Amérique du Sud avant de s’installer à Aix-en-Provence ou elle a créé le « Centre des écrivains du Sud – Jean Giono ». Traduite dans près de trente pays, son œuvre a fait l’objet d’enseignements et de travaux de recherches en France et à l’étranger. Lauréate du Grand prix de l’essai de l’Académie française, du Grand prix du roman de l’Académie française et du Prix Goncourt, elle est membre de nombreux jurys littéraires. Elle a été élue à l’Académie Goncourt en 2013. 

Écrivains Francophones

Mme Marie-Claire Blais

Représentant les Lettres canadiennes d'expression française

Marie-Claire BLAIS, écrivain québécois, est l’auteur d’une vingtaine de romans, de plusieurs pièces de théâtre et recueils de poésie ainsi que de scénarios. Son œuvre a été couronnée par de nombreux prix, dont le prix Médicis en 1965 pour Une saison dans la vie d’Emmanuel. Ses ouvrages ont été traduits dans plusieurs langues et certains ont fait l’objet d’une adaptation cinématographique.

M. François Debluë

représentant les Lettres helvétiques d'expression française

Poète et écrivain suisse, François Debluë est né en 1950.
À la fois romancier, prosateur, fabuliste et chroniqueur, François Debluë est avant tout poète. Il collabore à de nombreuses revues littéraires en Europe, au Canada et en Chine. Plusieurs de ses textes sont traduits, notamment Conversation avec Rembrandt en chinois, et ses Fausses notes, en russe. D’autres textes sont parus en allemand, anglais, espagnol ou arménien. Plus récemment encore, en polonais.
Auteur d’une trentaine de livres depuis 1979, il développe un important parcours lyrique avec une douzaine de recueils poétiques mais aussi des proses brèves et des récits. Au cœur de sa démarche, le Travail du Temps. Lyrisme et dissonance rassemble ses réflexions sur le langage, mais aussi sur la musique et la peinture, ses autres passions.
L’ensemble de son œuvre a été salué par le Prix Schiller 2004 et par le Prix Edouard Rod, en 2013.
Fin critique, François Debluë est membre du jury littéraire de la Fondation Antoine et Marie-Hélène Labbé pour la poésie et du Prix Georges-Nicole (Suisse). Il est membre du Conseil Littéraire de la Fondation Prix Prince Pierre de Monaco depuis 2017.

 

M. Alain Mabanckou

représentant les Lettres congolaises d'expression française

Né au Congo-Brazzaville, Alain Mabanckou s’est consacré à l’écriture après avoir suivi des études de Droit à Paris. Il enseigne la littérature française à l’Université de Californie - Los Angeles (UCLA) depuis 2007 et, en 2015, il est nommé professeur au Collège de France à la chaire annuelle de création artistique. Lauréat du prix Renaudot en 2006 et finaliste en 2015 du Man Booker International Prize et du Premio Strega Europeo, l'ensemble de son œuvre a été couronné en 2012 par l'Académie française (Grand Prix de littérature Henri Gal) et en 2013 par la Fondation Prince Pierre. 

M. Yves NAMUR

Secrétaire perpétuel de l’Académie royale de langue et littérature françaises de Belgique

© DR

Après des humanités gréco-latines, il fréquente la faculté de médecine de Louvain, des cours de philosophie et lettres, « Le Bateau ivre » ou « L’Œil nu » et des cercles littéraires dans lesquels il fait la connaissance de François Emmanuel, Francis Dannemark ou Monique Dorsel dans le rôle de Rosa Luxembourg.

Docteur en médecine, Yves Namur s’installe en 1977 à Châtelineau où il continue d’exercer.

Après avoir codirigé avec Bernard Noël une collection de poésie à l’enseigne du « Talus d’Approche », il crée en 1984 sa propre maison d’édition « Le Taillis Pré ». Il assume également la direction du Journal des poètes.

Il est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages. Parmi eux, Le Livre des apparences (2001), Les Ennuagements du cœur (2004), prix Tristan Tzara et prix littéraire de la Communauté française, La Tristesse du figuier (2012) qui lui vaudra le prix Mallarmé.

Il publie également de nombreux livres d’artistes et il collabore ainsi avec plusieurs peintres dont Jean-Luc Herman, Gabriel Belgeonne, Serge Chamchinov, Robert Lobet, etc.

On lui doit également quelques anthologies consacrées à la poésie francophone de Belgique, certaines en collaboration avec Liliane Wouters, d’autres, seul : Le Siècle des femmes (2000), Poètes aujourd’hui (2007), La Nouvelle Poésie française de Belgique (2009), etc.

Depuis 2001, il est membre de l'Académie royale de langue et de littérature française de Belgique dont il est Secrétaire perpétuel depuis janvier 2020.

Depuis 2013, il est également membre de l’Académie Mallarmé à Paris.

Membres honoraires

M. René de Obaldia

de l'Académie Française

M. Pierre Rosenberg

de l'Académie Française

Mme Antonine Maillet