Les membres du conseil

Les membres du conseil 2021

Présidente

S.A.R. la Princesse de Hanovre

© Karl Lagerfeld

VICE-PRÉSIDENTE

Mme Marie-Claude BEAUD

© Direction de la Communication - Manuel Vitali

Après des études à l’Université de Besançon entre 1963 et 1968, où elle obtient un diplôme en histoire et histoire de l’art, elle devient en 1969, Conservateur adjoint au Musée de Grenoble  aux côtés de Maurice Besset puis Directeur en 1976.

De 1978 à 1984, elle est Conservateur du Musée de Toulon et, de 1984 à 1994, à la demande d’Alain-Dominique Perrin, Directeur-Fondateur de la Fondation Cartier pour l’art contemporain à Jouy-en-Josas. Elle travaille avec l’architecte Jean Nouvel sur l’implantation de la Fondation à Paris qui a ouvert en 1994.

L’année suivante, elle devient Directeur Général de l’American Center à Paris jusqu’en 1996 puis Conservateur général de l’Union Centrale des Arts Décoratifs (Paris).

De 2000 à 2009, Marie-Claude Beaud est le Directeur Général du Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean (Luxembourg). En 2003, Commissaire du Luxembourg à la Biennale de Venise elle présente, avec Björn Dahlström comme curator, le travail de l’artiste luxembourgeoise Su-Mei Tse qui remporte le Lion d’Or.

De 2009 à 2021, elle dirige le Nouveau Musée National de Monaco. En 2010 elle inaugure la Villa Paloma qui devient le second lieu d’exposition du NMNM avec la Villa Sauber. Elle y propose un programme d’expositions temporaires et un enrichissement des collections autour de grandes thématiques : Arts, Sciences et Techniques, Performance et Scénographie, ou encore Territoires et Paysages.

Marie-Claude Beaud est Vice-Présidente du Conseil artistique de la Fondation Prince Pierre depuis 2005.

 

Directeur Artistique

M. Cristiano RAIMONDI

© François Lannier

Cristiano Raimondi est commissaire d’exposition et scénographe.

Après avoir étudié l’Histoire de l’art et l’architecture, il collabore avec de nombreuses galeries et fonde « Carproject », un espace multidisciplinaire dédié à la création contemporaine. 

En 2009, il devient responsable du développement et des projets internationaux ainsi que commissaire d’exposition au Nouveau Musée National de Monaco (NMNM). Pendant près de 10 ans, il programme une vingtaine d’expositions tout en déployant des travaux de recherches pluridisciplinaires au travers de coopérations internationales et de publications en collaboration avec artistes et curateurs. 

Il dévoile notamment l’œuvre de l’artiste Fausto Melotti avec le concours d’Eva Fabbris et le travail d’explorateur d’Hercule Florence avec l’artiste Linda Fregni Nagler. 

Avec Poïpoï en 2017 et Step by Step en 2019, il rend hommage aux collectionneurs de la Principauté. 

En 2019, il travaille aux côtés d’Ettore Spalletti et présente au NMNM la dernière exposition rétrospective de l’artiste. 

En 2020, il assure le commissariat de l’exposition Artifices instables, Histoires de céramiques, un parcours dédié à la céramique contemporaine, en dialogue avec la production des poteries artistiques de Monaco. 

En 2016, 2018 et 2019 il participe en tant que commissaire à la section Back to the Future d’Artissima à Turin. 

Aux côtés de Silvia Fiorucci-Roman, il fonde en 2018 l’association La Società delle Api.

Actuellement, il est commissaire de la collection de Silvia Fiorucci-Roman.

 

 

Mme Barbara CASAVECCHIA

Barbara Casavecchia est écrivaine, conservatrice indépendante et éducatrice basée à Milan, où elle enseigne depuis 2011 au département des cultures visuelles et des pratiques curatoriales de l'Académie Brera. Elle suit actuellement un cours d'écriture critique à la NABA de Milan.

Rédactrice en chef adjointe du magazine Frieze, ses articles et essais ont été publiés dans Art-agenda, ArtReview, D/La Repubblica, Flash Art, Mousse, Nero, South et Spike, entre autres, ainsi que dans des ouvrages d'artistes et des catalogues.

En 2018, elle a été commissaire de l'exposition individuelle Susan Hiller, Social Facts à l'OGR de Turin. En 2021-2023, elle dirigera le programme " The Current III ", promu par l'Académie TBA21 (titre provisoire : Les Méditerranéens. Ainsi les vagues viennent par deux, d'après Etel Adnan).

M. Manuel CIRAUQUI

© Erika Ede

 

Manuel Cirauqui est conservateur et écrivain à la croisée de l'art contemporain, de la stratégie du design et de l'académie expérimentale.

Il est actuellement conservateur au Musée Guggenheim de Bilbao et Directeur fondateur d'Eina/Idea, un groupe de réflexion associé au Centre universitaire de design et d'art de Barcelone.

En outre, il collabore avec S+T+ARTS, un projet de la Commission européenne visant à promouvoir des collaborations dans les domaines de la science, de la technologie et des arts. Dans ce cadre, M. Cirauqui a récemment organisé l'exposition NEAR+FUTURES+QUASI+WORLDS au State Studio de Berlin pour célébrer les cinq ans d'activités de S+T+ARTS.

Au Musée Guggenheim, il a organisé les grandes expositions Soto. La quatrième dimension (2019) ; Effets de l'architecture (2018, une commande conjointe avec Troy Conrad Therrien) ; Henri Michaux. L'autre côté (2018) ; Art et espace (2017) ; et Anni Albers. Touching Vision (2017) et il y supervise également la programmation des expositions de films et de vidéos.

Parmi ses projets récents, on peut citer l'exposition en deux parties d'Artaud 1936, au Museo Tamayo de Mexico (2018) et l'installation sur site Puerto Rican Light (Cueva Vientos) d'Allora & Calzadilla à la Dia Art Foundation (2015, une commande conjointe avec Yasmil Raymond).

M. Cirauqui est également conférencier  et l’invité de nombreuses universités internationales telles que le Maryland Institute College of Art de Baltimore, la Haute École d'art et de design de Genève, l’Universidad Complutense de Madrid ...

M. Petrit HALILAJ

© Kamel Mennour

Les œuvres de Petrit Halilaj sont profondément liés à l'histoire récente de son pays et aux conséquences des tensions politiques et culturelles. Cependant, tout en étant confronté à une mémoire collective, son travail est souvent issu d'une expérience personnelle et généralement résulte d'un processus intime, d'un moment partagé avec quelqu'un qu'il aime. Sa façon unique, et parfois irrévérencieuse, de confronter de manière ludique l'essence de la réalité, aboutit à une réflexion profonde sur la mémoire, la liberté, l'identité culturelle et les découvertes de la vie.

En 2013, M. Halilaj a représenté le Kosovo lors de la première apparition du pays à la Biennale de Venise. En 2017, il a été invité à participer à la 57ème Biennale de Venise par la commissaire Christine Macel au cours de laquelle il a reçu la Mention spéciale du jury.

En 2017, il a reçu le prix Mario Merz, qui a donné lieu à un important projet de commande qu'il a présenté en 2018 au Zentrum Paul Klee à Berne et à la Fondazione Merz à Turin.

Il est actuellement professeur à l'école Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris où il partage sa classe avec Alvaro Urbano.

Ses expositions individuelles sont organisés dans le monde entier : le Tate St. Ives du Royaume-Uni (à venir) ; le Palacio de Cristal, le Museo Reina Sofia de Madrid (2020) ; Shkrepëtima, Fondazione Merz de Turin (2018), etc.

Mme Claire HOFFMANN

© Margot Montigny

Claire Hoffmann est historienne de l’art et commissaire d’exposition, responsable des arts visuels, architecture et design au Centre culturel suisse de Paris depuis 2019. Elle a étudié l’histoire de l’art et l’anglais à l’Université de Bâle. Elle a travaillé pour le Schaulager à Bâle, pour le Kunsthaus de Zurich et le Kunsthaus de Langenthal ; de 2010 à 2018, elle a été active au sein du collectif nomade deuxpiece. Elle a fait partie de la commission du Kunstkredit Basel-Stadt et écrit régulièrement pour des catalogues. Actuellement, elle rédige sa thèse sur les dessins de Maria Lassnig (bourse eikones 2017, bourse de recherche à Vienne en 2018).

 

Mme Chus MARTÍNEZ

© Nici Jost

Chus Martínez dirige actuellement l'Institut d'art de l'Académie des arts et du design à Bâle.

De 2018 à 2020, elle assure la direction artistique de l'espace Océan à Venise. Elle fut commissaire en chef de grandes institutions artistiques à travers le monde.

Elle a assuré le commissariat du pavillon catalan pour la 56ème Biennale de Venise (2015) et du pavillon chypriote pour la 51ème édition (2005).

En 2014-15, elle a été commissaire de la Biennale d'Istanbul ; en 2008 elle a été conseillère de la commissaire pour le Carnegie International et en 2010 à la 29ème Biennale de São Paulo.

Elle a créé le programme de résidence de la Deutsche Börse pour les artistes, les écrivains et les conservateurs internationaux.

Au MACBA, Chus a été commissaire de la rétrospective Thomas Bayrle, d'une exposition monographique du Groupe Otolith et d'une exposition consacrée à la télévision, Are you ready for TV ? En 2008, elle a été le commissaire de l'exposition Deimantas Narkevicius, La vie unanime au Museo de Arte Reina Sofia à Madrid.

Parmi ses derniers projets figurent les expositions The Metabolic Age à Malba à Buenos Aires (2016) et Undisturbed Solitude avec Flora Klein, Emil Michael Klein, Tiphanie Mall et Johannes Willi au Kunstler Haus Hamburg (2016). À l'Institut d'art de Bâle, elle a lancé une série d'œuvres spécialement commandées pour der TANK, l'espace d'exposition de l'Institut.

Chus Martínez donne des conférences, écrit régulièrement de nombreux textes de catalogue et essais critiques et  contribue régulièrement à Artforum et d’autres revues internationales.

 

Mme Mouna MEKOUAR

Mouna Mekouar est une commissaire d'exposition et critique d'art indépendante basée à Paris. Elle a occupé des postes de conservateur au Centre Pompidou Metz (2008-2010) et au Palais de Tokyo, à Paris (2011-2013). Elle a été commissaire de plusieurs expositions, parmi lesquelles : Luogo e Segni (2019), organisée en collaboration avec Martin Bethenod à Punta della Dogana à Venise ; Garden of Memory (2018) avec Etel Adnan, Simone Fattal et Bob Wilson et Christo : Femmes 1962-1968 (2019) au Musée Yves Saint Laurent à Marrakech ; Phillipe Parreno. N'importe où, n'importe où hors du monde (2013) au Palais de Tokyo ; Tino Sehgal à Marrakech (2016), un projet unique qui s'est déroulé sur la place Jemâa el-Fna à Marrakech. Elle a également organisé des expositions personnelles avec des artistes plus jeunes et talentueux tels que Basma Al Sharif (2016, Rencontre d'Arles, Arles), Meriem Bennani (2016, PSA, Shanghai), Hicham Berrada (2013, Palais de Tokyo, Paris), entre autres. Elle a publié de nombreux essais et ouvrages et collabore régulièrement avec des magazines spécialisés.

M. Christodoulos PANAYIOTOU

 © A?sa Lunde?n/Moderna Museet

Les recherches étendues de Christodoulos Panayiotou (né en 1978 à Limassol, à Chypre) se concentrent sur l'identification et la découverte de récits cachés dans les archives visuelles de l'histoire et du temps. Des expositions individuelles de son travail ont été organisées (entre autres) à la 56ème Biennale de Venise, au Pavillon de Chypre ; au Camden Art Centre, Londres ; au Musée d'Orsay, Paris ; à la Casa Luis Barragán, Mexico ; au Moderna Museet, Stockholm ; à la Kunsthalle Zürich ; au Casino Luxembourg ; au CCA Kitakyushu ; au Museum of Contemporary Art du St. Louis ; au Museum of Contemporary Art du Leipzig ; au Centre d'Art Contemporain de Brétigny ; et au Point Center of Contemporary Art de Nicosie. En 2019, il a collaboré à la conception de l'exposition Emma Kunz - Dessins visionnaires à la Serpentine Gallery. Son travail a également été montré dans un certain nombre d'expositions de groupe, notamment : la 8e Biennale de Melle ; la 14ème Biennale de Lyon ; la 13ème Biennale de Sharjah ; dOCUMENTA (13), Kassel ; la 8ème Biennale de Berlin ; la 7ème Biennale de Liverpool ; le Hammer Museum, Los Angeles ; le Centre Pompidou, Paris ; le Museion, Bolzano ; le Musée Migros de Zürich ; CCA Wattis Institute for Contemporary Arts de San Francisco ; Fondation Joan Miro, Barcelone ; Witte de With, Rotterdam ; Bonniers Konsthall, Stockholm ; Philadelphia Museum of Art ; Ashkal Alwan Center for Contemporary Arts, Beyrouth ; Artist Space, New York ; MoCA Miami.

J'accède au conseil de l'année 

Voir