Les membres du conseil

Les membres du conseil

Présidente

S.A.R. la Princesse de Hanovre

© Karl Lagerfeld

VICE-PRÉSIDENTE

Mme Marie-Claude BEAUD

Directeur Artistique

M. Lorenzo FUSI

© Direction de la Communication Monaco

Lorenzo Fusi (né en 1968) est le Directeur artistique du PIAC (Prix International d’Art Contemporain) de la Fondation Prince Pierre de Monaco. Il était le Conservateur académique invité à l’Alberta College of Art + Design où il a dirigé la Gallerie Illingworth Kerr Gallery entre 2016-2018. Avant cela, il était le Directeur de l’Open Eye Gallery, l’une des plus anciennes galeries de photographie à but non lucratif du Royaume-Uni. Avant cette nomination, Fusi a été conservateur international à la Biennale de Liverpool, pour laquelle il a organisé les interprétations de 2010 et 2012, intitulées Touched et The Unexpected Guest. Entre 2001 et 2009, il a été le Conservateur en chef du Centre d’Art Contemporain du Palazzo delle Papesse, pour ensuite devenir Conservateur d’art contemporain du Musée Santa Maria della Scala à Sienne (Italie). Fusi donne régulièrement des conférences dans les universités. Il a un portefeuille de plus de 70 projets d’exposition et autant de publications, et près de 200 commandes.

M. Kader ATTIA

Né en 1970 à Dugny, France. Il vit et travaille à Berlin et à Paris, et il a grandi en Algérie et dans les banlieues de Paris. Tirant son expérience de vie entre deux cultures disparates, il a développé une pratique dynamique qui examine les complexités des différences sociales, historiques et culturelles dans le monde entier. Les installations et les sculptures d’Attias offrent une lecture poétique et cependant hautement explicite des relations entre les cultures occidentales et non-occidentales. Au travers des investigations complexes de l’architecture, du corps humain, de la littérature et de l’histoire, Attia démontre comment l’identité individuelle et culturelle dans le contexte de la domination coloniale est construite dans le contexte de la domination coloniale et du conflit.
À l’aide d’artefacts, d’objets quotidiens récupérés, et de babioles de la période de guerre, Attia transforme l’espace de la galerie en une introspection, permettant au visiteur de prendre conscience de la complication et de la représentation souvent imprécise de nos histoires multiples. Attia est convaincu qu’au travers de ce type de réappropriation, les disparités entre le supérieur et l’inférieur, le traditionnel et le moderne, et l’exotique et le familier peuvent commencer à se dissoudre.
Attia a été notamment le récipiendaire du Prix Marcel Duchamp 2016, un prix qui honore les artistes remarquables travaillant en France et soutient leur pratique actuelle. En octobre 2017, Attia a reçu le 6ème Prix Joan Miró. Ce prix, qui est attribué par la Fundació Joan Miró et Obra Social "la Caixa", est l’un des prix d’art contemporain les plus prestigieux et généreux au monde.

 

Mme Ilaria BONACOSSA

Ilaria Bonacossa est la Directrice de la Foire Internationale Artissima d’Art Contemporain à Turin. Titulaire d’un diplôme d’Histoire d’Art Contemporain de l’Université d’Etat de Milan, après avoir effectué un Master d’études de conservateur au Bard College (États-Unis), elle a travaillé à New York à la Biennale de Whitney. Après 8 années de conservation à la Fondation Sandretto Re Rebaudengo de Milan, de 2012 à 2017, elle a été Directrice du Musée de la Villa Croce, à Gènes. En 2013, elle a organisé le projet de Katrin Sigurdardottir au Pavillon de l’Islande à la Biennale de Venise. Elle a été membre du Comité Technique de la FRAC Provence-Alpes Côte d’Azur à Marseille, du Comité Directeur de la PAC à Milan, et directrice pour l’Italie du Programme International du Fonds de Soutien aux Artistes. En 2007, elle a été membre du Jury du Leone d’Oro de la 52ème Biennale d’Art de Venise, et en 2013, du Jury du Prix de la Fondation Inamori à Kyoto. Avec Art@Work – que le groupe a contribué à créer – elle développe des projets sans but lucratif et pour des collections privées. Elle est la conservatrice d’installations d’art contemporain sur des sites spécifiques pour les projets artistiques d’Antinori à Florence, et directrice artistique de la Fondation La Raia, à Gavi.

Mme Reem FAADA

Reem Fadda est Conservatrice Associée d’Art du Moyen-Orient pour le Projet d’Abu Dhabi pour le Solomon R. Guggenheim, et elle est installée actuellement au Siège du Guggenheim à New York. Elle a rejoint le projet de construction du musée du Guggenheim d’Abu Dhabi 2010, et elle a eu un rôle majeur dans la conduite de la stratégie et des collections d’art moyen-oriental et nord-africain dans les fonds et la vision curatoriale du musée futur.
Précédemment, entre 2005 et 2017, Fadda était Directrice de l’Association Palestinienne d’Art Contemporain (PACA) et elle a travaillé en tant que Directrice Académique de l’Académie International d’Art en Palestine qu’elle a contribué à fonder en 2006. Elle a co organisé de nombreuses expositions et projets internationaux, en particulier ceux portant sur l’art, l’architecture et la géopolitique au Moyen-Orient tels que : Liminal Spaces (2006-09), un projet artistique et politique sur quatre ans consistant en conférences, tournées, résidences d’artistes et expositions en Palestine, Israël et Allemagne ; Le Syndrome Ramallah (2009), faisant partie de l’Exposition Palestine à Venise à la 53ème Biennale de Venise ; Tarjama/Translation (2009-2010), un programme d’ArteEast présentant 30 artistes du Moyen-Orient et d’Asie Centrale au Queens Museum & au Herbert E. Johnson Museum ; la 3ème Biennale RIWAQ (2009), qui a été organisée aux côtés de Charles Esche à Ramallah. Elle a obtenu une bourse Fulbright pour la poursuite de son PhD au Département d’Etudes d’Histoire de l’Art et Visuel à l’Université Cornell en 2008. Elle a publié et donné des conférences sur l’art moderne et contemporain moyen-oriental. Elle est membre de l’Assemblée Générale de l’Académie Internationale d’Art Palestinien, du jury de sélection du Young Arab Theatre Fund et du comité directeur du projet Décoloniser l’Architecture. Fadda a été nommée conservatrice du Pavillon National des Emirats Arabes Unis à la 55ème Exposition Internationale d’Art - La Biennale de Venise en 2013. Elle a organisé la 6ème Biennale de Marrakech.

 

Mme Candice HOPKINS

Citoyenne de la Carcross/Tagish First Nation du Yukon au Canada, elle est conservatrice indépendante et écrivaine, et elle vit à Albuquerque, au Nouveau Mexique. Elle a été membre de l’équipe curatoriale pour documenta 14, qui s’est tenu à Cassel, en Allemagne, et à Athènes, en Grèce (2017) ; l’exposition biennale SITElines.2014, Unsettled Landscapes, avec Janet Dees, Irene Hofmann, et Lucía Sanromán (2014) ; et les expositions Sakahàn International Indigenous Art, à la National Gallery du Canada (2013) ; et Close Encounters : The Next 500 Years, à Plug In Institute of Contemporary Art, la Winnipeg Art Gallery, l’Urban Shaman Contemporary Aboriginal Art (2011). Elle est revenue pour SITE en tant que Conservatrice Directrice de SITElines.2016, much wider than a line (2016). Hopkins a occupé des postes de conservateur au Musée IAIA des Arts Natifs Contemporains ; la National Gallery du Canada ; la Western Front Society ; et la Walter Phillips Gallery au Centre Banff.
Ses écrits ont été largement publiés et édités notamment par MIT Press, Mousse, Black Dog Publishing, Revolver, Fillip Review, le National Museum of the American Indian. Son essai “Outlawed Social Life” a paru dans un numéro spécial de South as a State of Mind (2017), publié par documenta 14. Hopkins a co-édité l’ouvrage Recipes for an Encounter (2010).
Ses conférences publiques et ses présentations comprennent notamment Sounding the Margins: A Choir of Minor Voices, qui se sont tenues à Small Projects, à Tromsø en Norvège (2016), et une présentation liminaire avec Hetti Perkins sur “sovereign imagination” de documenta (13) (2012).
En 2015, elle a obtenu le Prix de la Fondation Hnatyshyn pour son Excellence Curatoriale en Art Contemporain et, en 2016, the Prix de l’Essai Critique d’art contemporain de la Fondation Prince Pierre de Monaco.

 

M Isaac JULIEN

Cinéaste et artiste d’installation, Isaac Julien CBE est né en 1960 à Londres, où il réside et travaille. Son docudrame de 1989 qui explore l’auteur Langston Hughes et le Harlem Renaissance intitulé Looking for Langston lui a valu un culte, tandis que son premier film Young Soul Rebels en 1991 lui a valu le prix de la Semaine de la Critique au Festival du Film de Cannes. Les expositions solo et les présentations de Julien sont notamment le Zeitz Museum of Contemporary Art Africa (Zeitz MOCAA), Le Cap (2017) ; Platform-L Contemporary Art Centre, Séoul (2017) ; The Royal Ontario Museum de Toronto (2017) ; la Fondation Louis Vuitton à Paris (2016) ; MAC Niterói à Rio de Janeiro (2016) ; le Museo Universitario Arte Contemporáneo (MUAC), la Ville de Mexico (2016) ; De Pont Museum aux Pays-Bas (2015) ; le Musée d’Art Moderne de New York (2013) ; l’Art Institute of Chicago, à Chicago (2013) ; Le Bass Museum de Miami (2010) ; le Museum Brandhorst de Munich (2009) ; le Musée d’Art Moderne de Dublin (2005) ; le Centre Pompidou, Paris (2005) et Moderna Museet, Stockholm (2005). Ses dernières œuvres, Stones Against Diamonds, ont été présentées en 2015 dans le cadre du Rolls-Royce Art Programme à la Biennale de Venise, à l’Art Basel et à l’Art Basel Miami Beach. Isaac Julien a participé à la Biennale de Venise au Pavillon de la Diaspora inaugural à la 57ème édition en 2017 avec Western Union: Small Boats. Auparavant, il a présenté Kapital et il a dirigé Das Kapital Oratorio au cours de la 56ème édition de la Biennale de Venise, organisé par Okwui Enwezor en 2015. Son œuvre a également été exposée au cours de la 7ème Biennale de Gwangju, en Corée (2008) ; Prospect 1, à la Nouvelle Orléans (2008) ; Performa 07 à New York (2007) et dans documenta 11, Cassel (2002). Son œuvre est exposée dans des collections prestigieuses dans le monde entier, y compris la Tate Modern de Londres, le MoMa et le Musée Solomon R. Guggenheim de NYC, et le Centre Pompidou à Paris. Isaac Julien a également donné un grand nombre de conférences dans de nombreuses universités.

MEMBRES HONORAIRES

M. Valerio ADAMI

M. Pascal BONAFOUX

M. Fernando BOTERO

M. Jean-Marie TASSET

M. Arthur Vandekerckhove