Biographie

Anna THORVALDSDOTTIR

© Anna Maggy

 

Anna Thorvaldsdottir est une compositrice islandaise dont « la créativité du grain de la musique semble ne pas connaître de limite » (New York Times) et dont l’univers auditif « saisissant » (Guardian) fait d’elle « l’une des voix les plus distinctives de la musique contemporaine » (National Public Radio). « Toujours fascinante » (Gramophone), sa musique, autant faite de sons et de nuances que d’harmonies et de lyrisme, évoque presque « un sens de l’espace et de la personnalité » (New York Times) au travers d’un « mélange particulier de pouvoir et d’intimité » (Gramophone). Elle est écrite à l’image d’un écosystème de sons dont les branches croissent et s’entremêlent, souvent largement inspirée de la nature et de ses nombreuses propriétés, en particulier du point de vue structurel, dont notamment les proportions et le courant. Les œuvres d’Anna Thorvaldsdottir ont été nominées et récompensées de nombreuses fois, notamment, « sa direction confiante et singulière de l’orchestre » (selon Gramophone) lui a valu d’être lauréate du prestigieux Prix musical du conseil nordique, du Prix Kravis récompensant un compositeur émergent de l’Orchestre philharmonique de New York, ainsi que du Prix décerné à un artiste émergent du Lincoln Center et du Prix Martin E. Segal.

La musique d’Anna Thorvaldsdottir est jouée par des orchestres et ensembles du monde entier, dont notamment l’International Contemporary Ensemble (ICE), l’Orchestre philharmonique de New York, l’Orchestre philharmonique de Berlin, l’Orchestre philharmonique de Los Angeles, l’Orchestre symphonique de la BBC, l’Ensemble intercontemporain, l’Orchestre philharmonique de Londres, l’Orchestre symphonique de San Francisco, l’Orchestre symphonique d’Islande, l’Orchestre symphonique de Göteborg, l’Orchestre symphonique de la NDR, Bang on a Can All-Stars, Yarn/Wire, The Crossing, le Chœur de la Radio bavaroise, le Münchener Kammerorchester, le Los Angeles Percussion Quartet, l’Orchestre de chambre Avanti, l’Orchestre philharmonique royal de Stockholm, l’Orchestre symphonique de la radio de Vienne, l’Orchestre symphonique de la BBC en Écosse, l’Orchestre philharmonique de Helsinki, le CAPUT Ensemble, l’Orchestre philharmonique d’Oslo, et l’Ensemble Either/Or. En avril 2018, Esa-Pekka Salonen dirige l’Orchestre philharmonique de New York lors de la création de METACOSMOS, œuvre d’Anna Thorvaldsdottir commandée par celui-ci. Cette pièce est ensuite jouée pour la première fois en Europe par l’Orchestre philharmonique de Berlin en janvier 2019 sous la direction d’Alan Gilbert.

La première représentation de METACOSMOS au Royaume-Uni a lieu lors des BBC Proms de 2019. Sa dernière pièce pour orchestre, AIŌN, œuvre de grande ampleur, est commandée par l’Orchestre symphonique de Göteborg et créée en mai 2019 sous la direction d’Anna-Maria Helsing. Anna Thorvaldsdottir est aujourd’hui compositrice en résidence de l’Orchestre symphonique d’Islande. Au printemps 2019, elle a également été compositrice en résidence de la Royal Academy of Music de Londres.

Sa musique est notamment jouée sur plusieurs scènes majeures et lors de festivals de musique notables, dont des concerts portraits au Mostly Mozart Festival du Lincoln Center de New York, durant le cycle Composer Portraits du Miller Theatre de New York, le cycle de concerts Leading International Composers organisé par The Phillips Collection à Washington DC, au Festival Big Ears, au Musée d’art contemporain de Chicago, au National Sawdust de Brooklyn, au Festival Spitalfields Music, lors du cycle de concerts Nachtmusik der Moderne de l’Orchestre de chambre de Munich et du Festival Point Music de l’Orchestre symphonique de Göteborg. Elle est également jouée lors des BBC Proms, des ISCM World Music Days, des Nordic Music Days, du Festival Ultima, du Festival d’été de Lucerne, du Festival de musique moderne de Pékin, du Festival des arts de Reykjavik, du Festival Tectonics, du Festival Musica Nova de Helsinki et au Kennedy Center de Washington DC.

Anna Thorvaldsdottir possède un doctorat (2011) de l’Université de Californie de San Diego. Elle vit aujourd’hui dans la région de Londres. Sa musique est exclusivement éditée chez Chester Music Ltd, filiale de Wise Music Group.

 

 

Oeuvre(s)

" AIŌN (2018) "

Pour orchestre

Editions Chester Music

SÉLECTION 2020

Commande de Gothenburg Symphony Orchestra and Iceland Symphony Orchestra

Création le 24 mai 2019 2018, Gothenburg Concert Hall par Gothenburg Symphony Orchestra et Iceland Dance Company dir. Anna-Maria Helsing, choreographie de Erna Ómarsdóttir

AIŌN est une œuvre pour grand orchestre en trois mouvements intitulés Morphosis, Transcension et Entropia.

Elle est inspirée de la métaphore abstraite de la capacité à se déplacer librement à travers le temps, à en faire l’exploration à l’instar de l’espace où l’on vit plutôt qu’à le vivre comme un voyage unidirectionnel dans une seule dimension. D’abord troublés, nous comprenons que le temps s’étend dans toutes les directions à la fois et que, dès que nous le souhaitons, nous pouvons accéder à n’importe quel moment, même de manière simultanée. Tandis que nous apprenons à maîtriser notre périple, nous découvrons que notre expérience n’est pas la même selon notre point de vue. Nous pouvons voir tous les instants en même temps, nous concentrer sur quelques moments, ou aller à leur rencontre pour les vivre. Nous changeons constamment de dimensions et de perspectives en modifiant constamment notre point de vue, pour passer des détails à la vue d’ensemble.

Nous souhaitons vivre certains instants plus souvent que d’autres, et notre perception de ceux-ci évolue au fur et à mesure que nous les revivons.

Cette métaphore est liée à un certain nombre de concepts plus larges de mon travail. AIŌN fait écho à ce qui nous relie à notre existence, à notre écosystème et à notre place dans l’équilibre de la vie. À tout moment, nous sommes connectés au passé et au futur, pas seulement dans notre existence, mais au travers et au-delà des générations. Dans la pièce, cet écho se concrétise par la capacité à se déplacer librement dans le temps et l’invitation qui nous est offerte de prendre du recul, d’apprendre et de grandir. AIŌN se caractérise par une énergie enveloppante et résiliente, mélange de force, de tendresse et d’espoir. Cette œuvre évoque le passé et l’avenir, le refuge apporté par les possibilités de résurrection et de reconstruction de nos êtres. (Trad.)

Note de programme

© 2019 Anna Thorvaldsdottir