Biographie

Jukka TIENSUU

Après de nombreuses études musicales de 1967 à 1982 (piano, clavecin, direction, composition, Interprétation historiquement informée (historically informed performance, ou HIP) et musique électronique / informatique) à l'Académie Sibelius, à la Juilliard School, à la Staatliche Hochschule de Fribourg-en-Brisgau, à l'IRCAM et dans d'autres instituts, Jukka Tiensuu a parcouru trois continents en donnant de nombreux concerts avec un répertoire allant de la Renaissance aux dernières improvisations avant-gardistes et libres. Il a reçu de nombreux prix pour son travail de composition ainsi que pour ses enregistrements et ses performances.
À la fin des années 70, en tant que président de la section finlandaise de l'ISCM, Tiensuu a lancé la toute première série de concerts de musique contemporaine à Helsinki. Il devient ensuite le fondateur et le premier directeur artistique de la Biennale d'Helsinki (aujourd'hui Musica nova Helsinki) ainsi que le fondateur et directeur artistique de longue date du festival de musique contemporaine Time of Music et de l'académie d'été de Viitasaari. Ses autres activités incluent enseignement, l’écriture de livres et pour des magazines et faire des émissions de radio sur la musique à la fois baroque et celle de notre temps.
Avec plus d'une centaine d'œuvres dans les domaines traditionnels instrumentaux, vocaux et orchestraux - de styles variés, souvent microtonaux et avec des pièces de musique électronique ou informatique - la composition de Tiensuu comprend également de nombreuses curiosités telles que des œuvres pour orchestre traditionnel chinois, orchestre de clarinette, théâtre instrumental, orchestre baroque ou œuvres pour tout ensemble. La plupart de ses œuvres sont inscrites au répertoire et déjà la moitié d'entre elles ont fait l’objet d’enregistrements audios. www.tiensuu.fi (trad)
 

Oeuvre(s)

" Teoton "

Concerto pour sheng et orchestre

Music Finland

SÉLECTION 2018

L'œuvre comporte quatre mouvements : Fever, Adrift, Game et Bliss.
Toujours désireux de conquérir de nouveaux territoires, et après avoir déjà écrit quelques douzaines d'œuvres pour accordéon, j'ai trouvé fascinant de plonger dans le monde de « son » arrière-grand-père - le fameux sheng. J'ai eu la chance d'être initié à cet instrument par le grand maître lui-même, Wu Wei, dont la ferveur, les compétences étonnantes et la compréhension profonde de la musique de tous les âges ont été une source d'inspiration sans fin pour moi.

Je me suis systématiquement abstenu de fournir à mes œuvres des notes de programme ou des instructions d'écoute, parce que dans une œuvre musicale, ce ne sont pas les pensées du compositeur mais les pensées que la musique suscite chez les auditeurs et les petites lumières personnelles vers lesquelles elles peuvent les conduire. Aussi éloquents que soient mes commentaires, ils ne feraient que restreindre l'attention de l'auditeur, obscurcir les interprétations alternatives et ainsi décourager l'auditeur de faire l'expérience de la musique uniquement selon ses propres termes. Je crois que la musique parle le mieux pour elle-même - quand le créateur se tient à l'écart.
Jukka Tiensuu (trad)