fondation prince pierre de monaco

Biographie

Manfred TROJAHN

Nationalité : Finlandaise

Manfred Trojahn est né à Cremlingen près de Braunschweig en 1949. Il étudie la musique orchestrale à Braunschweig et la composition avec Diether de la Motte à Hambourg.
Avec ses œuvres, il a reçu de nombreuses bourses et prix pour son travail, notamment la Fondation d'études du peuple allemand (1971), le Prix Stuttgart des jeunes compositeurs (1972), la Tribune internationale des compositeurs, Paris (1978), la Academia Tedesca Villa Massimo à Rome (1979/80), Prix de musique Sprengel, Hanovre (1980), Deutscher Musikautorenpreis par GEMA (2009).
En 1979-1980 Trojahn est en résidence de composition à la Villa Massimo à Rome. Il est professeur de composition à la Robert-Schumann-Hochschule de Düsseldorf jusqu'en 2017 et membre des académies des beaux-arts de Düsseldorf, Hambourg, Berlin et Munich.
Il vit à Düsseldorf et à Paris.
La liste des oeuvres de Manfred Trojahn comprend presque tous les genres. Elles sont interprétées internationalement par des orchestres et des compositeurs de premier plan et des solistes renommés.
Depuis la création de "Enrico" à Schwetzingen et à Munich en 1991, le théâtre musical occupe une place importante dans l'œuvre de Trojahn: ses opéras "Was ihr wollt" (Munich, 1998), "La grande magia" (Dresden 2008) et "Orest" (Amsterdam 2011) a reçu de nouvelles productions dans de nombreux théâtres internationaux ainsi que la nouvelle composition des récitatifs de "La clemenza di Tito" de Mozart a été créée dans de nombreux théâtres.
Au cours des dernières années, Trojahn a intensifié la composition pour ensemble. Depuis 2012 son cycle "Quitter" apparaît sur des textes de René Char pour 2 sopranos, ensemble et 18 instrumentalistes, 2017 le 6ème mouvement "Les dentelles de Montmirail" a été créé par l'Ensemble Modern au Festival Acht Brücken de Cologne.
En 2013 Trojahn compose "Le Ceneri di Gramsci" sur un texte de Pier Paolo Pasolini pour MusikFabrik, et en 2015/16 la première partie de "Nocturne - Minotauromachie", créée par l'Ensemble Intercontemporain.
En 2017, le mélodram "Verpasste Gelegenheiten" (Missed Chances) en collaboration avec le poète Michael Krüger est créé au Klavier Festival Ruhr ainsi que le cycle de la chanson "Die Sonne sinkt" pour soprano et piano d'après Friedrich Nietzsche pour l'atelier de chant du festival Kissinger Sommer.
Les projets de la saison 2017/18 incluent une nouvelle production de "Enrico" à l'opéra de Francfort et la reprise de la production de ballet "une campagne noire de soleil" par Reinhild Hoffmann à la Folkwang Hochschule Essen.
Actuellement, Manfred Trojahn est chercheur Fowler Hamilton au Christ-Church-College d'Oxford.
Editions Bärenreiter
 

Oeuvre

“ Les dentelles de Montmirail ”

Bärenreiter Verlag